Vous souhaitez procéder à l’installation d’une chaudière à gaz et vous ne savez pas par où commencer ? Il faut tout d’abord choisir le modèle ainsi que la marque adéquate à votre budget et à ce que vous désirez.

Il est important de savoir qu’il existe des normes à respecter ainsi qu’une certaine façon de faire. Le choix de l’emplacement de la ventilation, de l’extraction de l’air, mais aussi les certifications de l’installateur. Toutes ces normes doivent être suivies à la lettre pour le bon fonctionnement de votre chaudière et pour votre sécurité.

Respecter la ventilation d’une chaudière à gaz

Selon la technologie et le modèle choisis, plusieurs types de ventilation peuvent être installés.

Chaudière raccordée à un conduit de cheminé

Elle doit posséder une arrivée d’air depuis l’extérieur de la maison ou prélever l’air depuis l’intérieur du logement. Cela dépendra des contraintes liées à votre logement et au modèle de l’appareil.

Chaudière ventouse

Aussi appelée chaudière à condensation, elle évacue sa fumée par un conduit double flux, ce dernier prélève l’air de l’extérieur et l’évacue de la même façon.

Chaudière VMC gaz

C’est une chaudière à ventilation mécanique contrôlée, qui puise l’air de l’intérieur de votre maison. L’évacuation de sa fumée se fera par un conduit qui les aspire pour les diriger vers l’extérieur. Dans ce cas, pour une bonne circulation de l’air, il est important de laisser 1 cm sous chaque porte.

Les règles à suivre en plaçant une chaudière

Pour la chaudière à gaz, l’installation doit être réalisée dans le respect de la réglementation en vigueur imposée par l’arrêté du 02 août 1977 sur les normes et les matériaux des installations de gaz et leurs canalisations. Il existe différents types de canalisation pour installer une chaudière gaz:

  • Tuyauterie enterrée, c’est à dire dans le sol ;
  • tuyauterie incorporée aux éléments du bâtiment (sols et murs) ;
  • canalisation en élévation installée le long d’une paroi en hors sol ou hors bâti.

Le choix des matériaux pour ce type de canalisation est aussi très important et dépend du type de logement, individuel ou collectif :

  • Le polyéthylène ;
  • le cuivre ;
  • l’acier ;
  • les kits de tuyaux onduleux en acier inoxydable.

Évacuation et sécurité, deux points primordiaux

Les fumées de combustion doivent être évacuées par l’intermédiaire d’un conduit étanche. Le chauffagiste doit installer un terminal extérieur pour évacuer le gaz de votre maison ou appartement. Il est impératif de respecter certaines distances de sécurité pour la pose du terminal afin d’éviter l’endommagement ou que la fumée évacuée ne rentre dans votre logement.

Le certificat de conformité

Il permet une installation selon la réglementation en vigueur. Toute chaudière doit être contrôlée avant sa mise en service. Le certificat de conformité rassemble les informations suivantes :

  • Le type d’installation à certifier ;
  • la description des travaux effectués ;
  • l’organisme qui s’est chargé de la certification ;
  • le numéro d’identification du certificat ;
  • les labels de votre installateur.

Le certificat est délivré dès la fin des travaux si l’installateur est un professionnel du gaz. Dans le cas contraire, un spécialiste d’un organisme agréé validera la conformité de l’installation.

Les qualifications de l’installeur

Il est d’une importance capitale de choisir un installeur qualifié et possédant les certifications et qualifications adéquates. Il en va de votre santé ainsi que votre sécurité. Les professionnels doivent être certifiés des labels reconnus par l’État. Ils doivent avoir suivi une formation sur l’installation des chaudières à gaz et ses normes. Voici une liste type des certifications et labels que nous recommandons :

  • Professionnel du gaz ;
  • Qualibat ;
  • Qualigaz ;
  • RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

La réglementation à appliquer pour l’année en cours

Cette année, beaucoup de changements ont été opérés afin de diminuer la consommation énergétique. Entre autres, il a été décidé de mettre fin à l’utilisation du chauffage au fioul dans les logements individuels, et ce, afin de réduire l’impact environnemental. Ceci réduira le seuil de consommation de CO2 à 4kg/m².

Nous en déduisons que les systèmes de chauffage au fioul ou au gaz tendent à disparaître puisque ce sont des énergies fossiles, des énergies non-renouvelables, c’est à dire, potentiellement nocives pour l’environnement. Mais en attendant que ces changement soit opérés, la chaudière à gaz reste un moyen peu coûteux et très facile d’utilisation.

En résumé, il est plus que recommandé, voire vital, de respecter les normes et de bien choisir les marques et les professionnels du gaz pour l’installation de votre chaudière et surtout le SAV, pour l’entretien et la maintenance afin d’éviter tout souci lié au gaz, qui reste dangereux, voire mortel.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *