Poêle à bois

Le poêle à bois, qu’il soit à bûches ou à granulés, revient de plus en plus au goût du jour pour le grand confort qu’il octroie, mais aussi pour des raisons économiques et écologiques. Cependant, les modèles vendus se distinguent par leurs caractéristiques et leurs performances, ce qui complique assez le choix. Il convient donc de se baser sur certains critères pour sélectionner le poêle à bois qui vous convient le mieux.

Tenir compte du rendement

L’un des principaux critères de choix d’un poêle à bois est le rendement. Il s’agit en effet du rapport entre l’énergie produite par l’appareil et l’énergie consommée. Plus le rendement du poêle à bois est élevé, moins il utilise de l’énergie. Le choix des modèles labélisés « flammes vertes » est le plus recommandé pour leurs performances. En effet, pour qu’un modèle obtienne ce label, il doit avoir un rendement d’au moins 70 %. L’idéal serait tout de même de se diriger vers les poêles à bois ayant un rendement de 85 %.

Le rendement d’un poêle à bûches

Pour les poêles à bûches, on obtient un rendement élevé lorsque le bois dont on se sert est suffisamment sec. Le taux d’humidité ne doit donc pas excéder les 20 %. En réalité, pour obtenir le meilleur rendement, il faut une température minimale au sein du foyer, favoriser la combustion en mettant en place une ventilation extérieure et choisir du bois bien sec.

Le rendement d’un poêle à granulés

En ce qui concerne le poêle à granulés, il a la particularité d’avoir un rendement assez élevé, généralement compris entre 85 et 95 %. Il est de ce fait labélisé « flamme verte ». Pour ce qui est de son fonctionnement, il s’effectue de manière automatique par secteur avec la possibilité de le programmer.

Tenir compte de la puissance

La puissance d’un poêle à bois doit être déterminée en fonction de la dimension de la pièce dans laquelle il sera utilisé. Il ne servirait donc à rien d’installer un modèle de 11 kW dans une petite pièce ou de se procurer un poêle à bois d’une faible puissance pour une grande surface. Pour une pièce avec une hauteur sous plafond standard (2,5m) et bénéficiant d’une bonne isolation, il est conseillé de prévoir approximativement 0,1kW pour chaque m2. Dans tous les cas, pensez à une protection murale poêle à bois pour protéger votre mur du rayonnement de chaleur produit par cet appareil.

Tenir compte des matériaux de fabrication

Les poêles à bois sont habituellement conçus au moyen de fonte ou d’acier. La fonte d’une part est particulièrement efficace pour conserver la chaleur et pour la restituer. Il s’agit toutefois d’un matériau assez lourd, d’où la nécessité de vérifier le plancher avant de l’installer.

Le poêle en acier d’un autre côté est très prisé des utilisations pour son prix abordable. Il en existe des modèles variés pour convenir à la plupart des pièces. De plus, il permet une augmentation rapide de la température, contrairement au modèle en fonte. Il est également plus léger que ce dernier et peut en conséquence être installé plus aisément sur le plancher d’une pièce à l’étage. Cependant, il n’est pas aussi efficace pour retenir la chaleur. Vous pourrez en savoir plus sur les critères de choix d’une poêle en fonte ici.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *