Depuis quelques années déjà, pour avoir une nouvelle chaudière ou remplacer l’ancienne, l’État exige un modèle à condensation. Ces systèmes sont dotés d’un rendement énergétique très optimisé et aident à réaliser le taux de performance souhaité. C’est vrai que le prix de ce type de chaudières est élevé cependant, il existe différentes aides financières pour encourager l’installation de cet équipement qui consomme moins d’énergie dans votre appartement.

Que ce soit pour une résidence principale ou une maison individuelle, trouvez dans la suite de cet article les aides financières disponibles pour procéder au changement de votre chaudière selon les normes exigées.

Les aides financières pour remplacer une chaudière

Avant de songer à remplacer votre chaudière, il est nécessaire de se renseigner auprès d’un RGE ( Reconnu Garant de l’Environnement ) qualifié. Ce professionnel peut vous faire une simulation de situation et vous conseiller les meilleures performances de chaudières selon votre revenu et les normes requises par les services environnementaux.

En effet, le gouvernement encourage le remplacement de chaudière à fioul ou à gaz, cela rentre dans sa stratégie pour lutter contre le réchauffement climatique. Il existe des formules d’aides qui s’adaptent parfaitement aux foyers à revenus modestes, certaines de ces aides sont soumises à des plafonds de revenus pour tous les français. Trouvez ci-dessous quelques aides financières pour un changement de chaudière.

La prime coup de pouce

Cette aide est aussi appelée la prime à la conversion des chaudières, elle est directement liée au dispositif du gouvernement concernant les certificats d’économie d’énergie. Afin de bénéficier de cette formule d’aide, la seule exigence est de remplacer la chaudière par un modèle à gaz plus performant énergétiquement. La prime coup de pouce est ouverte à tous les français. Quant aux travaux de remplacement, ils doivent être assistés par un professionnel RGE.

Le montant initial de cette aide est de 600 euros sous aucune condition de revenu, elle peut atteindre les 1400 euros si vous avez un revenu modeste. Il faut savoir que la demande de remplacement de chaudière se fait bien avant de commencer les travaux.

Ma Prime Rénov’

Cette formule est lancée en 2020, elle remplace celle de la CITE ( crédit d’impôt transition énergétique ). Ma Prime Rénov’ est une aide de l’État versée par l’agence nationale de l’habitat (Anah), elle est estimée à 800 euros pour les foyers modestes et peut atteindre les 1200 euros pour les foyers les plus diminués. Il est à noter que pour être éligible à cette aide financière, il faut être occupant de l’appartement depuis plus de 2 ans. Les locataires quant à eux, ne peuvent pas accéder à cette aide.

L’accès à cette prime se fait via une demande en ligne sur le site de l’aide financière, cela se fait également avant même de commencer les travaux. Les documents à joindre dans votre demande sont :

  • une facture pro forma de la part de l’artisan qui remplacera la chaudière ;
  • un certificat signé par un professionnel RGE ;
  • le dernier avis d’imposition.

Eco-prêt à taux 0

Cette formule d’aide subventionnée par l’État permet de sponsoriser plusieurs travaux de remplacement de chaudières à la fois. Les frais de l’installation de ces équipements énergétiques sont couverts par cette aide financière dont le gouvernement paie les intérêts. L’accessibilité à cette aide n’est soumise à aucune condition sur les revenus, cela paraît idéal pour les travaux d’isolation ou le changement de chaudière.

En effet, le montant de cette aide financière varie entre 7000 et 30000 euros en fonction des travaux. Il est tout à fait possible de procéder à une simulation au sein de votre banque pour en déduire le coût du crédit à obtenir.

Les conditions générales pour obtenir une aide de changement de chaudière

Vous voyez, il est possible de remplacer son ancienne chaudière à moindre coût grâce aux différentes aides de l’État ou les subventions privées. Ces aides financières sont plus ou moins accessibles à tous les français. Cependant, il faut garder en tête les conditions générales pour obtenir l’une de ces aides et éviter les erreurs de parcours, parmi ces conditions d’éligibilité on retrouve :

  • le logement concerné par le changement de chaudière doit être occupé par le propriétaire depuis plus de 2 ans ;
  • les maisons neuves et les locataires sont exclus du dispositif d’aide financière ;
  • les travaux de changement de chaudière doivent être réalisés par des professionnels RGE ;
  • avant de bénéficier d’une aide, le professionnel RGE doit procéder à une visite technique au logement pour s’assurer des besoins réels.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *