Pourquoi faut-il se remettre aux meubles anciens ?

Depuis quelques années déjà, beaucoup de décorateurs d’intérieur ont décidé de faire revenir les meubles anciens sur le devant de la scène. Non seulement ils apportent un très bel effet de contraste dans des styles plus modernes, mais en plus ils apportent une touche de charme et de caractère incomparable aux meubles récents.

Parce que c’est à la mode

Actuellement, sur Internet, il n’existe pas un blog spécialisé dans le design d’intérieur qui ne traite pas de ce sujet. Les meubles anciens se retrouvent partout pour le plus grand plaisir des antiquaires. Le retour de la mode vintage d’abord nous pousse à partir à la recherche d’objets datant du 20e siècle. Les adeptes de style Art déco vont quant à eux préférer les fauteuils et les miroirs des années 1930. Certains fabricants se sont spécialisés dans la fabrication de meubles classiques. Ils utilisent des techniques qui leur permettent d’imiter les styles anciens et de reproduire les effets de patine du temps qui rend les objets si remarquables au fil des années.

Pour le charme

Les meubles anciens apportent beaucoup de charme dans une maison. Non seulement ils ont tendance à rappeler des souvenirs notamment de famille, mais renvoient souvent à des époques dont on est nostalgiques. Les matériaux utilisés sont plus nobles et beaucoup moins froids. On travaillait davantage le bois et les tissus confortables que le métal ou le plastique qui n’existait pas encore.

Pour la longévité

Les meubles anciens ont été fabriqués pour la plupart par des maîtres artisans expérimentés qui se sont transmis un savoir-faire de générations en génération. Avant, ils construisaient des objets capables de durer dans le temps. Aujourd’hui, l’industrialisation, l’obsolescence programmée ainsi que la volonté des clients de changer souvent de décoration poussent les fabricants à produire du mobilier moins solide et moins cher. Avec de vieux meubles, vous retrouvez un objet qui aura une plus grande durée de vie.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *