Comment amenager petit appartement parisien

Ah Paris ! Ses lofts contemporains, ses logements haussmanniens et… ses petits appartements, aussi. Leur aménagement peut vite se transformer en casse-tête quand on vit seul(e). Alors que dire quand on en partage un avec son époux, ses deux enfants, Alice et Pierre, respectivement 6 et 9 ans, et que l’on y exerce son métier – analyste financière – quelques jours par semaine ? Après avoir légèrement paniqué, j’ai pensé à quelques astuces pour optimiser nos modestes mètres carrés.

Libérer de l’espace au sol

Constatant très rapidement que l’espace au sol était limité, j’ai choisi de prendre de la hauteur ! Pour éviter la désagréable sensation de confinement d’un appartement encombré d’affaires disposées à même le sol, j’ai aménagé des colonnes de rangement, disposé des patères en guise de porte-manteau sur l’un de nos murs et des bandes magnétiques dans notre cuisine sur lesquelles nos ustensiles ont été aimantés. Quant à l’aménagement de mon bureau, j’ai opté pour une tablette fixée au mur, moins encombrante qu’un meuble.

Autre astuce de rangement : j’ai remplacé la tête de lit de Pierre, fan de mangas, par des cubes de rangement, que nous avons ensuite orné de papier peint. Même si nous sommes loin de profiter d’autant d’espace que mes parents, qui ont le bonheur de vivre dans une grande maison à la campagne, j’ai optimisé l’espace de circulation et augmenté artificiellement les mètres carrés de notre nid douillet en considérant chaque recoin de notre appartement comme une potentielle zone de stockage.

Délimiter les unités d’habitation

L’une de mes principales contraintes était de délimiter nos espaces de vie sans les amoindrir. Ainsi, j’ai remplacé la porte battante de la cuisine par une porte coulissante et disposé un voilage dans notre salon pour créer un espace salle à manger. J’ai également utilisé l’un des renfoncements de notre appartement pour aménager un coin repas cosy pour Alice, qui aime prendre son petit-déjeuner dominical devant les dessins animés. Une petite étagère et quelques coussins colorés : le tour est joué !

Laisser circuler la lumière naturelle

L’avantage d’une délimitation judicieuse des espaces par l’utilisation de voilage, mais aussi de meubles sans fond, fut de laisser la lumière naturelle embellir notre appartement. Pour la refléter de manière optimale et donner de la profondeur à l’ensemble, j’ai disposé une galerie de miroirs face aux fenêtres. Quand vient le soir, je crée une ambiance intimiste en tirant les rideaux de notre chambre à coucher, que j’ai choisi longs pour donner une impression de hauteur à la pièce.

Opter pour des couleurs appropriées

En cette matière, j’ai choisi des couleurs neutres, telles que le blanc, le beige ou le gris cassé, pour notre salon, reflétant la lumière et donnant l’impression de pièces agrandies. Pour la chambre d’Alice, j’ai mis à l’honneur sa couleur favorite, le rose, par un aplat sur un pan de mur. J’ai enfin tâché d’harmoniser les teintes de notre mobilier pour éviter de créer un ensemble dépareillé. Pour ce faire, rien de tel qu’un petit coup de peinture ! Jusqu’aux livres disposés dans notre bibliothèque, j’ai tenté d’harmoniser les tailles des objets et leurs couleurs.

Amener du volume

Lumineux, organisé, rangé, notre appartement était certes épuré, mais il lui manquait un je ne sais quoi… du volume pardi ! Dans notre salon, j’ai ainsi superposé deux tapis et varié les couleurs de nos coussins. Pour éviter l’impression de lourdeur, j’ai aussi privilégié les canapés à pieds, mais aussi les écrans plats. En un rien de temps, notre cocon s’est transformé en un lieu de vie !

Penser modularité

Table basse faisant office de meuble de rangement dans notre salon, tabouret métamorphosé en table de nuit pour Alice, module coulissant pour composer une banquette lorsque l’on reçoit nos amis : j’ai utilisé des meubles pas nécessairement petits, mais multifonctions. Alternatives au canapé convertible et astuce de rangement à considérer : le lit suspendu d’Alice, s’abaissant à l’activation d’un bouton. Ludique, il permet aussi de dégager un espace de jeu non négligeable. Et puisque l’objectif était de ne perdre aucun mètre carré, j’ai fait des meubles d’angle les meilleurs alliés déco de notre appartement.

Lors de leur dernière visite, mes parents ont été bluffés par l’aménagement de notre appartement… preuve que la déco d’intérieur n’est pas qu’une affaire de mètres carrés !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *