Vous avez envie de changer de design d’intérieur pour casser les habitudes de l’hiver. C’est le moment de penser à adopter un mode de consommation responsable. Pourquoi ne pas essayer le « made in France » ? Beaucoup de particuliers ont déjà essayé ce mode de consommation pour soutenir l’économie locale. De plus, les fabricants proposent des produits plus solides et de bien meilleure qualité. Voici comment refaire votre déco 100 % français.

Du linge de maison

Savez-vous qu’il n’est pas toujours nécessaire de changer complètement le mobilier de sa maison pour avoir l’impression d’avoir une nouvelle déco ? Il vous suffit de changer de linge de maison. Avoir de nouveaux rideaux aux fenêtres, de nouveaux coussins dans le salon ou encore une nouvelle nappe sur la table de la salle à manger. C’est exactement pareil pour la chambre. Il suffit de changer ses draps pour donner une tout autre ambiance à la pièce. Un fabricant français de linge de lit propose de très belles parures de qualité dans des coloris très tendance.

Faites travailler vos artisans

Il n’existe pratiquement plus de grands magasins d’ameublement qui fabrique encore leurs articles en France, car ils ont délocalisé la production. Vous trouverez facilement des éléments en contreplaqué ou en matière composite qui ne durera qu’un temps. Force est de constater que chez les fabricants de meubles français, c’est un peu plus cher, mais vous trouverez des produits de qualité qui dureront bien plus longtemps. Ils proposent des solutions de paiement en plusieurs fois pour faciliter les gros achats.

Trouvez de petits créateurs

La France regorge de jeunes artistes créatifs. Pourquoi continuer à acheter de la décoration fabriquée industriellement et vendue parfois très cher dans les magasins de déco et d’ameublement ? Autour de vous, vous avez forcément un atelier où vous allez trouver de beaux éléments à accrocher au mur, des luminaires, des objets à poser pour rendre votre maison ou votre appartement vraiment original.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *